Le Jury de la 11 ème édition du Festival International du Film PanAfricain 2014, présidé par Madame MAIK DARAH et Composé de Mesdames Nadia TAMOSTANA ROUMILLAC (Actrice / Actress), Messieurs PATRICK ROGMA (Photographe / Photographer)Maxwell A. Cadevall (Producteur, Scenariste, Réalisateur)

FILMS & SYNOPSIS

A COEUR OUVERT
de Ayekoro Kossou – Fiction – 15’42 – France – 2013
Aïssa et Georges, couple mixte, doivent faire face aux réalités de leur environnement social proche. Marthe, mère de Georges, accepte difficilement cette relation et tente par tous les moyens de les décourager. Contre toute attente, un évènement va faire basculer
leur destin.
Aissa and Georges, a bi-racial couple must face the realities of their immediate social environment. Martha, Georges’ mother has difficulty accepting his relationship and tries by all means to discourage him. Against all odds, an event is going to change their destinies.

AFRICAINE
– de Stéphaine GIRERD – Fiction – 97′ – France – 2014
Lors d’une visite à sa famille installée depuis peu en Afrique, Géraldine, 20 ans, doit replonger en enfance et affronter de vieilles rivalités avec sa soeur aînée qui la martyrisait quand elles étaient petites. Au Sénégal, elle découvre l’âme africaine, la magie, les croyances et les coutumes et, peu à peu, s’en sert pour renverser sa situation de cadette et prendre l’ascendant sur Alice. Surmontant ses
peurs, elle va jusqu’au bout de son initiation.
During a visit to his family recently installed in Africa, Geraldine, 20, must plunge in childhood and confront old rivalries with her older sister who tormented her when they were little. In Senegal, she
discovers the African soul, magic, beliefs and customs, and using it to reverse the situation of younger and hold sway over Alice. Overcoming her fears, she goes to the end of his initiation

AFRICANS RACE
– de Julien Paolini – Fiction – 13′ – France – 2012
En Afrique, des courses clandestines de motos s’organisent. Le jeune Elias fabrique la sienne à partir de pièces récupérées dans les décharges. Elias enteprendra ce grand voyage jusqu’à la capitale, pour s’engager dans la course de sa vie.
Somewhere in Africa, some underground bikes races take place. Elias, a young man from the countryside, builds his own bike, using several used parts recovered from landfills ? He will begin his great trip to the capital, to have a piece of the dream and take place in the race of his life.

ANDROMAN… de Sang et de Charbon
– de Az Larabe Alaoui Lamharzi – Fiction – 96′ – Maroc – 2012
Dans une province reculée au pied de l’Atlas, vit une famille modeste de charbonniers. Le Père Ouchen, arrogant et rustre exerce le métier de charbonnier qu’il a hérité de ses ancêtres et désire léguer cet héritage à son fils mais malheureusement le destin le prive de garçon qui serait apte à lui succéder. Il décide alors de changer sa fille aînée, en garçon Androman.
Under the gloomy sky of Akechmir, a remote province at the foot of the Atlas, lives a modest family of colliers. Ouchen, the father, about forty, arrogant and boor exercising the profession of collier that he inherited wants to bequeath this inheritance to his son but, unfortunately, the destiny deprives him of a boy that would be capable to perpetuate the tradition, so he decides to he changes
Androman his eldest girl into the boy Androman.

AU PAYS DE L’HOMME, L’OISEAU SERA ROI
– de Alain Ducourneau – Doc. – Sénégal – 2014
Une grande quête, un trésor du Fleuve Sénégal, entre Mauritanie, Mali et Pays de la Téranga. Sur cet itinéraire initiatique, ce voyage du coeur, aux croisées des chemins, nous avons dans le sillage de la très belle Coumbelle KANE, notre guide spirituelle, découvert la beauté nature. Nous avons rencontré ces hommes magnifiques, d’une sensibilité rare, ces Peulhs et Tout-couleurs du Pays du DJOUDJ. A tire d’aile, portés par l’Armatan, nos grands oiseaux blancs fusionnent avec le BOU EL MOGDAD vers les joyaux du FLEUVE SENEGAL, au gré de l’eau et du vent.

AZU..ÂME DE PRINCESSE (Azu Alma de Princesa)
– de Luis Alberto Lamata – Fiction – 100′ – Vénézuéla – 2013 – V.O.S.F
En 1780 un groupe d’esclaves s’échapent d’une plantation de canne à sucre. Poursuivis par Don Manuel Aguire, un agriculteur qui jete son dévolu sur Azu…
In 1780 a group of slaves fled to a sugar cane plantation. Pursued by Don Manuel Aguirre, a farmer who threw his sights on Azu…

BOLIVAR, L’HOMME DES DIFFICULTES (Bolivar, EL Hombre de Las Difficultades)
– de Luis Alberto Lamata – Fiction – 116′ – Vénézuéla – 2013 – VO – Sous titrage anglais – English subtitle
Bolivar, l’homme raconte les difficultés de l’une des périodes les plus difficiles de l’histoire, « Liberaror »1815 et 1816. A la chute de la seconde République, Simon a dû fuir à Cartagena et par la suite en Jamaïque avec pour seule objectif de libérer l’Amérique. Pour atteindre son objectif, Bolivar décide d’aller en Haïti…
Bolivar, the man tells the difficulties of one of the most difficult periods of history, « Liberaror » 1815 and 1816. After the fall of the Second Republic, Simon was forced to flee to Cartagena and then in Jamaica with the only goal of freeing America. To achieve its objective, Bolivar decided to go to Haiti…

BOUTS DE VIE, BOUTS DE REVES
– de Hamid Benamra – Doc. 100′ – France / Algérie – 2012
« Être révolutionnaire ce n’est pas toujours porter une kalachnikov mais être témoin de son histoire ». À partir de bouts de papiers collés les uns aux autres, à partir de revues de luxe affichant l’opulence d’un monde inaccessible, on met à nu des figures ayant forcé les portes de l’Histoire. Ce n’est pas un sujet sur un artiste revendicatif mais le bout à bout de revendications d’hommes et de femmes ayant choisi d’aller au bout de leur rêve.
Being a revolutionary does not always mean carrying a kalachnikov but witnessing « his-(s)tory ». From pieces of papers glued together, from luxury magazines exhibiting the opulence of an unreachable world, are exposed figures who have broken and changed History. This is not a subject about an artist with demands but gathered pieces of demands from men and women who choose to make their dreams true.

DAKAR TROTTOIRS
– de Hubert Laba Ndao – Fiction – 85′ – Sénégal – 2013
Est une histoire d’amour entre Siirou et Salla, tous deux ont un passé d’enfants des rues, portés par leurs rêves d’adolescents et confrontés aux dures réalités de la jeunesse urbaine sur les « trottoirs » de Dakar.
A story about a peculiar love relationship between SIIROU and SALLA, both carrying along traumas from their childhoods as homeless children. Their dreams as adolescents are the only positive motivation in their lives in the realm of the Tough reality of the urban space.

DERRIERE LES PORTES FERMEES
– de Mohammed Ahed BENSOUDA – Fiction – 100′ – Maroc 2013
Comme tous les matins, MOUHSINE accompagne sa femme à son travail. Mais ce matin là est différent pour elle. Elle a retrouvé son amie SALOUA à l’entrée qui lui a appris que le directeur SI ALBACHIR a été muté dans la nouvelle annexe et remplacé par un nouveau directeur. SAMIRA a été surprise par la nouvelle car SI ALBACHIR est aimé par tout le monde dans l’entreprise en raison de sa gentillesse, son sérieux et son respect total de ses employés.
Every morning, mouhsine accompanies his wife to his work. But this morning is different for her. She found her friend SALOUA at the entrance who told him that the Director Albachir SI was transferred to the new schedule and replaced by a new director. SAMIRA was surprised by the news because IF Albachir is loved by everyone in the company because of his kindness, dedication, and full respect for its employees. Upon meeting, Murad, the new director has already begun to look on her. SAMIRA is very upset and tells her friend SALOUA which noted that all men are « like that ».

ELEVATOR
– de Kim Barr – Fiction – 12′ – Canada – 2013
Dans un ascenseur se retouvent deux professionnels ambitieux, une femme blanche et un homme noir. Ils sont convoqués pour un entretien portant sur un même poste à pourvoir. L’ascenseur se bloque. Ils sont coincés pendant 3h, obligés de rester ensemble.
« Elevator » begins with two ambitious professionals, a white woman and a black man, entering an elevator on their way to interview for the same position. Then the elevator gets stuck. They are trapped together for three hours. Tensions rise as the clock ticks. What does professional competition look like when no one’s watching?

ENTRE LE MARTEAU ET L’ENCLUME
– d’Amog Lemra – Fiction -98′ – Congo – Brazzaville – 2014

ENTRE LES ONDES
– de Remi Briand – Doc – 26′ – Republique Démocratique du Congo – 2013
Des centaines de milliers de réfugiés sont déplacés à la frontière du Rwanda. Kabila règne d’une main de fer sur un pays aux richesses minières incommensurables mais au bord du chaos et du désastre
humanitaire. Un seul média permet de diffuser dans tout le pays une information précise et sans parti pris, protégé par les casques bleus de l’ONU : RADIO OKAPI. En améliorant la transparence et la liberté de parole, RADIO OKAPI participe à l’unité et à la modernisation de la RDC et dresse fièrement ses micros et ses paraboles pour ne pas abandonner la population aux militaires et à la dictature. Dans un pays où la liberté d’expression est souillée quotidiennement, chaque journaliste, au péril de sa vie défend farouchement une information impartiale pour une radio vertueuse qui porte haut les couleurs du journalisme.
In RDC (Democratic Republic of the Congo), the war rages to Goma, between the rebels of the M23 and the FARDC. Hundreds of thousand refugees are moved on the border of Rwanda. Kabila reigns with an iron hand over a country in the immense mine fertility but at the edge of the chaos and of the humanitarian disaster. A single media allows to spread in all the country a precise and impartial information, protected by the blue berets of the UNO: RADIO OKAPI.
By improving the transparency and the freedom of speech, RADIO OKAPI participates in the unity and in the modernization of the RDC and raises proudly its microphones and its antennas satellite dishes not to abandon the population to the servicemen and to the dictatorship. In a country where the freedom of expression is daily soiled, every journalist at the risk of his life defends fiercely an impartial information for a virtuous radio which carries(wears) top the colors of the journalism.

FAN DO BRASIL
– de Steve James – Doc. 52′ – France – 2012
Rui Moreira, célébre danseur et chorégraphe brésilien, est aussi le directeur artistique du « FAN », le Festival des Arts Négres du Brésil.
Dans un pays où les noirs sont encore victimes de ségrégation et d’injustice sociale, ce festival est l’occasion de revisiter l’apport des afro-brésiliens à la culture et au développement économique de ce pays, et d’offrir une expression artistique à une quête identitaire qui n’est pas sans rappeler celle des afros-antillais.
Rui Moreira, a famous brazilian dancer and choregrapher, is also the artistic director of « the FAN », Festival de Arte Negra » in Brasil. In a country where black people are still the victimes of segregation and social injustice, this festival offers an oppotunity to highlight the afro- Brazilian’s contribution to the country’s cultural and economic development, and to give an artistic expression to quest for identity that is also shared by their afro-caribbean brothers and sisters.

FAR
– de Agbor Gilbert Ebot – Fiction – 107′ – Cameroun – 2014 – V.O – En anglais /In english

FOOTBAL LOVE
– de Dorcace Ahouan & Leatitigonou Nda Konan – Fiction – 94′ – Côte
d’Ivoire – 2013
Didi Pazo, jeune footballeur amateur vivant dans la précarité avec sa mère (veuve), rêve d’une carrière internationale. Grâce au soutien de son ami d’enfance et de sa petite amie, à qui il promet mariage, il réalise son rêve. Tiendra-t-il sa promesse et se souviendra t-il de ceux qui l’ont soutenus ?
Didi Pazo, young footballer living in poverty with his mother ; dreams of a career international. With the help of his childhood friend and the support of his girlfriend, in that it promises to marriage his dream realise. He will keep his promise and he will remember those who have supported?

GOREE, L’ILE DES ÂMES PERDUES
– de Alain Ducournau – Doc. 40′ – Sénégal – 2013
Gorée est un havre de paix, les jardins du Paradis. Son silence,sa paix, sa quietude s’opposent à l’effervescence de la trépidante Capitale du Sénégal, juste à portée de vue, à quelques 20 minutes du port de, DAKAR. Ce joyau de l’atlantique tournée vers le large et les rêves semble avoir été placée là, telle un diamant, une perle divine, ultime mémoire et vestige de la barbarie humaine, de l’hérésie et de la cruauté, du non sens ‐ de cette vie passée. Gorée, la mémoire du temps. Pointe extrême de l’Afrique de l’Ouest, la petite Île de Gorée coule aujourd’hui des jours heureux, des jours
tranquilles. Ce diamant brille nuit et jour. Il scintille aujourd’hui de mille feux, de, jours heureux. Goréens, Lébous, Sérères, Wolofs, Peulhs, Toucouleurs,…anonymes et artistes vivent une vie paisible sur leur petite Île.
GOREE, L’ÎLE DES ÂMES RETROUVEES

GROS SUR LE COEUR
– de Chloé Glotin – Doc. – 59′ – France – 2011
« Ce film est une enquête sur l’histoire méconnue du ralliement de la Martinique à la France Libre en juillet 1943. Ce ralliement a été accéléré par la mutinerie d’une compagnie de soldats. Mon grand-père a participé à ce mouvement collectif de dissidence, et c’est l’émotion suscitée par la découverte tardive de ces faits qui a motivé ce film. L’enquête que je mène et dont je serai le fil rouge, retrace l’épopée de ces soldats antillais. Le film est une rencontre avec les survivants (ils ont entre quatre-vingt cinq et quatre-vingt dix ans), qui nous racontent pourquoi et comment ils sont partis de la Martinique, dans quel contexte et dans quel état d’esprit, avec quelles motivations, mais est aussi l’occasion de confronter leurs descendants à ces souvenirs, puisque la plupart de ces hommes ont très peu (ou pas du tout) parlé de ce qu’ils ont vécu »

HEAVEN
– de Chadvick Boseman – Fiction – 24’36 – U.S.A – 2012 – VO. En anglais/In english
Les difficultés de retrouver une sexualité normale après un séjour en prison.
Having trouble returning to his pre-prison sexual orientation, an ex-con orders an aging call girl whose life depends on him wanting her.

IMPRINT
– de Hawanatu Bangura – Doc. 4′ – Sierra Leone / Autralie – 2013 – VO. En anglais/Inenglish
L’importance de la transmission des traditions d’une génération à une autre.
This is a short film about the significance of passing down a dance tradition from one generation to the next.

LA LECON D’ANGLAIS
– de Sophie Robert – Fiction – 16’30 – Île Maurice – 2013
Lakshmi et Ravin ne peuvent pas avoir d’enfants et ont le désir d’émigrer. Face aux difficultés qui surviennent, Lakshmi trouve la détermination de persévérer grâce à une singulière amitié.
Lakshmi and Ravin cannot have children and wish to start a new life abroad. Confronted with to start a new challenges, Laksshmi finds the determination to perseverer thanks to unique friesdship.

L’APPEL
– de Patricia Kwende – Fiction – 19′ – Cameroun / France
Dibangué, un jeune africain issu d’une famille aisée réside en France. Confronté à ses échecs et vivant dans la précarité, rompt tout lien avec sa famille jusqu’au jour où l’esprit de sa mère morte le
met face à ses responsabilités.
Dibangué, a young African from a wealthy family lives in France. Confronted with his failures and living in poverty, breaks all ties with his family until the day when the spirit of his dead mother puts its responsibilities.

LAURENT ET SAFI
– de Anton Vassil – Fiction – 115′ – France – 2013
Safiatou, 24 ans, est une malienne vivant en France. Laurent Balzan, 27 ans, jeune cadre d’entreprise d’un milieu aisé. Les deux se rencontrent par Internet… contre toute attente… ils se plaisent… c’est le coup de foudre. Hélas, leur relation semble impossible. Elle est fiancée. De son coté, il subit les pressions de son entourage. Il doit gérer son avenir professionnel et sa relation avec Marie-Domitille, fille en vue par ses parents…
Safiatou, 24, is a Malian living in France. Laurent Balzan, 27 years young business executive from a wealthy background. The two meet by Internet… against all odds… they like… this is the thunderbolt. Unfortunately, their relationship seems impossible. She is engaged. For his part he is under pressure from his entourage. He must manage his future career and his relationship with Mary Domitilla, daughter to his parents…

L’ECART DANS LE SILENCE (Brecha en el Silencio)
– de Luis y Andrés Rodriguez – Fiction – 90′ – Vénézuéla – V.O. Espagnole
Ana est une jeune femme qui souffre de déficience auditive et travaille dans une usine de textile. Sa mère s’appuie sur elle pour l’éducation de sa sœur et de son frère. Ana est victime de Viol…
Ana is a young woman who suffers from hearing loss and works in a textile factory. His mother relies on it for the education of his sister and his brother. Ana is a victim of rape..

LE PROJECTIONNISTE
– de Najet Jellab – Fiction – 20′ – Canada – 2013
Majid, presque indifférent au monde qui l’entoure, ne vit que pour son métier, projectionniste. Mais la salle dans laquelle il travaille va fermer. En attendant la dernière séance, Majid déambule dans Marrakech.
Majid is almost indifferent to the world that surround him. He lives only for his job, projectionnist. But he learms that the theatre where he works will be sell. Before attendind the final screening, Majid wanders in Marrakech.

LE RETOUR (EL Regresso)
– de Patricia Ortega – Fiction – 107′ – Vénézuéla – 2013 – VO – Sous
titrage anglais – English subtitles
Un groupe paramilitaire terrorise une communauté paisible Wayuu de Portete Bay (Guajira Colombienne). Les femmes risquent leur vie en aidant leurs enfants à sortir de cet enfer. Shuliwala, une jeune fille de 10 ans parvient à se rendre à la frontière avec le Vénézuéla. Elle doit trouver son chemin, survivre et se battre pour réaliser son rêve : rentrer chez elle.
Paramilitaries terrorizing a quiet community of Wayuu Portete Bay (Colombian Guajira). Women risk their lives to help their children out of this enfer.Shuliwala, a young 10 year old girl manages to get to the border with Venezuela. She must find her way to survive and fight to realize his dream of returning home.

LE SERVITEUR DES ANNEAUX (Bored of the ring) – de Rashim Cannad – Fiction – 22′ – USA – 2013
Un homme marié rencontre la femme de ses rêves lors d’un voyage d’affaires et perd sa bague de mariage au cours d’une nuit passée en sa compagnie. Maintenant, il doit retrouver l’anneau avant que sa femme découvre son absence, ou subir les conséquences de son infidélité.
A married man meets the woman of his dreams during a business trip and loses his wedding ring during a night spent in her company. Now he must find the ring before his wife finds out it’s missing, or face the consequences.

LES SOULIERS DE L’AID
– de Anis Lassoued – Fiction – 30′ – Tunisie – 2012
C’est la période du Ramadan ou l’Aïd. Le petit Nader court, grimpe et dévale les collines de son village pour ravitailler les habitants en feuilles de brick. Très enthousiaste, il n’a pas arrêté de courir durant tout le mois du jeûne jusqu’à la veille de la fête quand ses parents décident de lui acheter des habits neufs. Ce sont plutôt des souliers qui l’éblouissent au risque de pertuber l’harmonie familiale…
This is the period of Ramadan or Eid. Nader small short climbs and descends the hills of his village to supply the inhabitants in filo pastry. Very enthusiastic, he has not stopped running throughout the
month of fasting until the eve of the feast when his parents decided to buy him new clothes. Rather shoes that dazzle risk disturb family harmony.

MAD WOLF « Les Origines de Robin »
– de Geoffrey Bisisaux – Fiction – 12′ – France
Gotham City, un jour de pluie. Règlement de compte, drogue, violence. Un quotidien qui perdure dans le sillon de la chauve-souris, transformant la ville en véritable champ de bataille. Au milieu de la tentacule urbaine, un jeune homme tapi dans l’ombre crie vengeance. Entre fantasme et réalité, voici une alternative à la véritable histoire inconnue de l’ombre de Batman, « Les Origines de Robin »
Gotham City, a rainy day. Revenge, drugs and violence rule. A daily occurance in the Bat’s wake, transforming the city into a battlefield. In the middle of this urban anarchy, a young gypsy, hiding in the shade exacts his revenge. Somewhere between fantasy and reality, an alternative story of Batman’s shadow unfolds. « Robin Origins ».

MANUEL WANDJI VOYAGE & FRIENDS – de Guillaume Ajavon, Erik Grillo, Manuel Wandji – Cameroun / France – 2013
Le film est carnet de Voyage sur 3 continents. De père camerounais et de mère française, le métissage est au centre de sa créativité.
Même si l’Afrique reste la source, la culture dominante de
son expression artistique
With a French mother and a Cameroonian father, cross-culture is at the very roots of his creative talent, constantly renewed by travel and encounters with musicians and dancers in Europe and the
USA. But Africa is still the source and dominant culture in his artistic expression.

MON AMI LE ROI
– de Alain Ducourneau – Doc. 32′ – Sénégal – 2013
Depuis la nuit des temps, les conteurs avec leurs mots nous envoûtent, mais il reste un don encore plus rare que les temps modernes et nous avons nous‐mêmes façonné de toute pièce,
celui de savoir associer la force des mots à la force des images. Le Cinéma et la Télévision sont nés pour transporter, pour tirer les personnages de nos contes et légendes, de nos mémoires et de nos rêves, de notre imaginaire ou de la réalité, de notre histoire… en dehors de leur monde. Ils nous permettent de donner vie à tous ces acteurs malgré eux et de les transporter au devant de la scène, de les voir et de les entendre. Ecouter et regarder ces personnages tirés
d’un monde oublié par le passé, mais aussi par le présent. Ecouter et regarder sont ces dons que nous tous possédons pour donner vie aux cris, aux rires et aux larmes, aux angoisses et aux appels de détresse de nos amis des Îles de Foundiougne, de mon AMI LE ROI…

MONEY TREE
– de Hawanatu Bangura – Animation – 7′ – Sierra Leone /Autralie – 2011
Ce film d’animation porte sur un jeune garçon qui veut devenir riche en cultivant les pièces de monnaie.
This is a short animated film about a young boy who wants to become rich by planting a stolen coin.

SANS ORDONNANCE
– de Eveline Agli – Doc. 52′ – Benin – 2013
Pour mieux saisir la réalité sous-jacente à la problématique de la santé en Afrique, nous avons suivi 3 vendeurs de médicaments. Notre objectif est de vous éclairer sur l’accès aux soins et aux médicaments des populations les plus démunies.
To better understand the underlying reality of the problem of health in Africa, we followed three drug sellers. Our goal is to enlighten you on access to care and medicines for the poorest populations.

SPEED ACTING
– de Fabrice Oussou – Fiction – 16’13 – France – 2013
Un acteur déguisé en braqueur attend devant une banque. Ce qui devait arriver arriva. Il se fait arrêter par la police.
An actor costumed as a thief is waiting beside a bank. He’s arrested by cops. At the police station the actor have to prove his innocence despite is webside is bad and he has no showreel.

TANGO NEGRO
– de Dom Pedro – Doc. – 93′ – France – 2013
À travers la voix du pianiste, tromboniste, chanteur et peintre argentin, Juan Carlos Caceres, une des plus importantes figures contemporaines du tango, Dom Pedro dévoile la profondeur des
empreintes africaines dans cette musique. Une enquête menée sur deux continents, ponctuée d’interventions musicales et d’interviews de nombreux passionnés du tango, entre l’Amérique latine et l’Europe. « Tango Negro » met en lumière, au-delà de sa terre maternelle sur les rives du Rio de la Plata (embouchure des fleuves Uruguay, Uruguay et Paraná, Argentine), l’apport des cultures africaines à la création du tango. Ce film contribue ainsi à rendre à ce patrimoine, inscrit sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, toute sa dimension plurielle.

THE WEEK MANDELA DIED – A RAINBOW NATION – DRIFTING APART
– de Beatus Buchzik et Florian Heinhold – Doc. Allemagne/Germany – 2014
The day Nelson Mandela died, millions of South Africans took to the streets to celebrate his life. But now that their icon is gone, what will become of his legacy?
La journée où Nelson Mandela est mort, des millions de Sud-Africains sont descendus dans les rues pour célébrer sa vie. Mais maintenant que leur icône a disparu, que va devenir son héritage ?

THEY ARE WE
– de Emma Christopher – Doc. – 73’42 – Sierra Leone/Cuba/Australia – V.O
A Cuba, depuis 200 ans un petit groupe de personnes a perpétué les chants et les danses hérités de leurs ancêtres esclaves. Après de longues recherches, elles sont aujourd’hui capables d’aller à la rencontre de leur « famille » perdu en Afrique, qui n’avait jamais cessé de se demander ce qu’elles étaient devenues.
In Cuba, for 200 years a small group has kept alive the songs and dances inherited from their enslaved ancester. Now after a long search, they are able to reunite whith their lost « family » in Africa, who had never stopped wondering what had happened to them.

UNE COULEUR DE VIE
– de Beninga Hurel Régis – Fiction – 30’54 – Centrafrique – 2012
Malgré son diplôme élevé, Bobéro peine à trouver du travail en France. Son tuteur, un vieux retraité, lui propose de retourner dans son pays natal pour contribuer à son développement plutôt que de vivre dans la précarité sur une terre d’accueil où rien ne semble lui sourire. Entre tradition et religion, entre foi et raison, entre exigences administratives et contraintes sentimentales, le jeune homme finira t-il par suivre le conseil de son aîné: Retour au pays natal…?
Despite his postgraduate degree Bobéro faces unemployment in France. His legal guardian, an old retired man, suggests that he return to his native country in order to help developing it instead of
living in poverty in a host country where nothing seems to smile at him. Wavering between tradition and religion, faith and reason, administrative and sentimental constraints, will the young man follow
the advice given by his guardian? Going back home…?

WAKA
– de Françoise Ellong – Fiction – 97′ – Cameroun/Cameroon – 2013
Mathilde est Marilyne, mère d’Adam le jour et prostituée la nuit. Pour élever son fils, elle est prête à tous les sacrifices.
Mahilda is Marilyne, mother of Adam during the day and prostitute at night. She is ready for any sacrifice to raise her child…

Jury

Présidente du Jury : MAIK DARAH

Voix française de Whoopi Golberg

maik-darah-voix-francaise-de-whoopi-goldberg_max1024x768

Née d’une mère française et d’un père togolais elle joue entre 9 et 12 ans dans des opérettes au théâtre du Châtelet. Puis elle entre à l’école de la danse de l’Opéra de Paris, de 12 à 15 ans. À 15 ans, elle prend des cours de théâtre. Baccalauréat à mi-temps, tournages, théâtre, cours de chant, de danse africaine, classique, de jazz et de claquettes. L’un de ses premiers rôles fut dans le feuilleton Huit, ça suffit ! Son autre passion est la chanson. En 1996, elle est choisie par Sergine Boutrin (chorégraphe, styliste) pour participer à la Fête de la Liberté en Guyane, à Cayenne, dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage. Elle a également présenté au Théâtre 13, à Paris, Caresses…de la voix à l’âme, un spectacle musical dans lequel elle interprétait une douzaine de titres, accompagnée par une pianiste et un violoncelliste. Son répertoire a été écrit spécialement pour elle, à l’exception de quelques titres comme Avec le temps de Léo Ferré et un standard de Billie Holiday, Easy Living. Depuis on l’a retrouvé dans Kibélé en 2004. Enfin, elle interprète depuis le 9 mai 2008 la grande sœur du chanteur Jann Halexander dans le spectacle mélangeant théâtre et chanson Rendez-vous secret et interprète notamment une de ses chansons phares Tous les dimanches, sur le thème de la pédophilie (elle s’inspire de sa propre enfance). Elle revient en juin 2009 avec un album intitulé Les plus belles chansons de Maïk Darah. Depuis le 24 août 2009, elle est la voix-off de l’émission radio Camille Combal et son orchestre sur Virgin Radio de 17h à 20h….

STANA ROUMILLAC (Actrice / Actress)

Stana Roumillac est née en Guyane et a passé sa jeunesse à Cayenne. Dès son plus jeune âge, elle se passionne pour la danse moderne et la musique classique (10 ans de Conservatoire). Arrivée à Paris à l’âge de 17 ans, elle se consacre à des études de droit à l’université. Très vite pourtant, poussée par ses facilités d’expression, elle se tourne vers une tout autre carrière et s’inscrit dans différents ateliers d’art dramatique. Dès lors, elle participe à sa première pièce de théâtre: Combat de femmes, mise en scène par Luc Saint-Éloy en 2005. Les années suivantes, elle multiplie les apparitions remarquées à la télévision: Joséphine ange gardien (2006), Une femme d’honneur (2006), Cellule Identité (guest principale, 2007), Les Bleus (2008), Brigade Navarro (2008), Diane, femme flic (rôle récurrent, 2007-2008), Plus belle la vie (guest, 2009). L’année suivante, elle participe au court métrage Fichues racines de Marie-Claude Pernelle et interprète le personnage de Lydie au côté de Greg Germain dans Beautiful de Serge Poyotte (prix du meilleur court métrage au FEMI). Elle tient le rôle principal dans le long métrage Le Bonheur d’Elza réalisé par Mariette Monpierre et enchaîne avec un second long métrage, Tourments d’amour de Caroline Jules…. De nombreux projets sont en cours… A suivre…

 

NADIA TAMO (Productrice/Producer)

 

Monteuse de formation, Nadia Tamo se lance dans la production, en tant que directrice de production pour un film documentaire sur le Congo Brazzaville en 2009 et pour le Fespam 2011 (Festival Panafricain de Musique). Passionnée par ses expériences, elle produit en 2012 “Mad Wolf Robin Origins”. Un court sur l’univers de Batman. L’association Hors Zones est créée pour porter le film et est vite vouée à devenir une structure de production solide et ouverte au cinéma indépendant. Ce Fans film apporte un résultat encourageant (plus de 64000 vues sur le WEB, Festival de Cannes 2013, articles WEB et presse, Mad Movies entre autres) Hors Zones devenue une entreprise continue sa lancée avec des projets de longs métrages et des courts métrages afin de développer un cinéma indépendant porteur d’une vision universaliste. With a background in editing, Nadia Tamo dove into production as the director of production for the documentary film about the Congo Brazzaville in 2009 as well as the FESPAM 2011 (Festival of Panafrican Music). Passionate by these experiences, she produced in 2012 “Mad Wolf Robin Origins”. A short film on the universe of Batman. The Collective Hors Zones is created to carry out the film. Hors Zones is now focused on becoming a solid company open to independent cinema. This “Fans Film” brings in an encouraging result (more than 64 000 views on the Web, Cannes Festival, articles Web and press, Mad movies among others). Hors Zones is continuing on this wave with full-length film and short-film projects to develop an independent film carrying a universalist vision.

 

Maxwell A. Cadevall (Producteur, Scenariste, Réalisateur)

Maxwell A. Cadevall est l’initiateur de MaCADEVALL Entertainment. Une société de Production ayant pour vocation de développer l’industrie cinématographique afro-européen. A l’instar du modèle noollywoodien, la compagnie mise sur les attentes du public et sa dynamique innovatrice pour réaliser ses projets. Ces domaines de compétences sont le cinéma, la télévision, la publicité et les clips vidéos.

PATRICK ROGMA (Photographe / Photographer)

 

Artiste comédien pour le théâtre : Pièce de Cocteau et les classiques au café théâtre.Co producteur du Festival du Film Fantastique et de science fiction de Paris.( Plais des Congrès – Cinéma le Rex ) – Photographe professionnel, il fait carrière au sein du milieu cinématographique artistique et de l’édition.( Livre de Poche – Les Editions du Masque, FR3-).

Guests

Concerts / Showcases

Jeffrey (B.O Walt Disney – La Belle & la Bête – Générique Roi lion 2) – Gala d’ouverture
Eddy Berthy (Cameroun)
Françoise Miran (France)
Mix Elengi (Congo / France)
O’Absolue (France)
+Guests

Fashion Show

Défilés de Mode & Show Coiffure

Sadio Bee (Sénégal)

Ludovina Oliveira (Cap Vert)

Martial Tapolo (Cameroun)

Show coiffure Youpi Denise Fanyo

 

Hommage à / Tribute to Nelson MANDELA

Le FIFP rendra un Hommage à MADIBA et à la LUTTE CONTRE L’APARTHEIDE

à travers le Film  « UBUNTU » de – Francesca BARTELLINI, réalisatrice (Italie). Le film donnera lieu à débat après la projection, en présence de la réalisatrice.nelsonmandela
Francesca a été membre du jury du Festival International du Film PanAfricain 2011.

BIOGRAPHIE DE FRANCESCA BARTELLINI

Est réalisatrice, ecrivain, actrice et productrice. Elle habite entre Paris et Rome. Durant divers séjours en Afrique, FRANCESCA_BARTELLINI_bio-filmography pour JuryFIFPelle a dirigé différents tournages pour l’Unesco dans le cadre du programme Donne e culture della pace. De décembre 1999 à décembre 2000, elle a écrit et réalisé deux documentaires d’auteur :

-ONE DAY ON THE PATH, produit par BIG WORLD CINEMA(Steven Markovitz, Cape Town), une production sud africaine et Francesca Bartellini. Film d’art, qui fait le portrait d’une communauté de chamanes, filmée par le directeur de la photo de réputation internationale Guy Tillim. Le film a participé à de nombreux festivals internationaux comme le Swiss-South African Movie Festival à Cape Town en juin 99, le Zanzibar International Movie Festival ( en compétition ) en juillet99, le Festival des Femmes Artistes de la Méditerranée à Rhodes en septembre 99 et le Festival North-South de Genève en avril 2000. Le film a également été accueilli par le Festival Internazionale di Fotografia de Roma en 2007.

-UBUNTU: note sul perdono , un documentaire coproduit par LES FILMS D’ICI, RAI 3, l’UNESCO et Francesca Bartellini avec l’aide de la Fondation FPH . Le film a été selectionné par le Festival International du Film d’ Amiens en novembre 2001 et présente par l’auteur au Festival Sguardi Altrove de Milano en février 2004. le film a participé en 2006 au Festival Panafricain de Cannes et en septembre au Festival Nuova spiritualità à Turin. En DesmondTutudécembre 2009 il a été projette à Roma à la Casa della Memoria e della Storia. En 2002/03 elle a écrit et réalisé un documentaire en Grèce, YANNIS ET LES AUTRES: voyage musical de Olympos à la Calabre, produit par LES FILMS DU VILLAGE(Yves Billon, Paris), ET1 (première chaine de la télévision publique grecque ) et MEZZO, avec la participation du Centre National de la Cinématographie (CNC, Paris). le film a été diffusé à plusieurs reprises par des chaines grecques et françaises. Il a participé en avril 2007 au Festival Oikologikon Teinion d’ Athènes. Le documentaire MA COME IL VENTO MUOVE IL MARE (un portrait original du poète Sandro Penna) a été tourné en 2007. Il a été produit par CALIBAN films (société fondée par Francesca Bartellini) avec l’aide des mairies de Rome et de Gushitali. Il a été distribué en dvd par Valter Casini Editore. Le film a été projette en avant première au Festival Roma Poesia en septembre 2007, allet à la Casa delle Letterature de Rome en novembre 2007, ainsi qu’à la Casa del Cinema de Roma en février 2008 et en juin 2010 à Naples au Palazzo Reale et à la Fondazione Premio Napoli. IL SOGNO DI DEMETRA, écrit et réalisé par Francesca Bartellini, est un moyen métrage produit par ARTI MAGICHE de Naples (en collaborazione avec le Ministero dei Beni culturali) en coproduction avec GRAAL et HIGHWAY SteveBikoproductions d’ Athènes . le film, tourné entre Athènes et l’île d’ Egine, était interprété par Julian Sands, Francesca Bartellini, Spiros Focas et l’attrice afro-grecque Niki Sereti. Il a été terminé en juin 2008. Il a été selectionné dans le Festival Internacional del Cine de Barcellona en 2009 , le New York-Greek festival en 2009 , le Chicago short film festival en 2009 , le RIFF de Roma et le Salento film festival de 2010. Le documentaire LES LABORATOIRES DES CRAIS, portrait croisé du célèbre sculpteur basque Jorge Oteiza et du compositeur Ramon Lazkano, a été produit par CALIBAN films avec l’aide du Ministère de la Culture Basque et coproduit par les télévisions grecque et basque. Il a été achevé en décembre 2008. Ce documentaire a été distribué en dvd par Harmonia Mundi, et a été projette à Paris au Centre Cervantes en juin 2009 et en septembre 2009 à la Real Academia de Espagna à Rome. En cours de production en 2011 le documentaire Monicelli, le païen, produit par LES FILMS DU TAMARIN (Paris). Elle a écrit également un scénario concernant la fin de la vie Michelangelo, sculpteur, peintre et poète – MICHELANGELO . Un film très original et provocateur qui sera réalisé avec de grands acteurs européens et entrera en production en 2012. Ses poèmes sont apparus sur plusieurs revues en Italie et son livre sur William Shakespeare and John Donne a été publié par Joker edizioni en mai 2010 et presenté au Festival du livre de Turin.