Le Festival International du Film PanAfricain de Cannes est une plateforme d’exposition du Cinéma et de ses métiers, des Arts et des savoirs-faire, mais également de l’Innovation, de la Culture et de l’Événementiel.
Le Festival International du Film PanAfricain a été créé et fondé par Mr NGANGUE EBELLE Eitel Basile et par l’association NORD SUD DÉVELOPPEMENT, association agréée jeunesse et Education Populaire Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports n° 06514.
Moteur de développement de l’industrie du Cinéma et des Arts PanAfricains, le Festival recherche en permanence des solutions spécifiques au développement du Cinéma et des Arts PanAfricains.

Avec un Marché PanAfricain en plein essor (de l’Afrique aux Amériques en passant par les Caraïbes, l’Europe et l’Asie), le Festival bénéficie d’une expertise au service du développement du Cinéma et de la Mode ainsi que pour le développement des Affaires Culturelles.

Depuis 2006, date de sa création, le DIKALO AWARDS (message en langue Douala-Cameroun) est décerné par un jury professionnel au meilleur long et court métrage (fiction), au meilleur documentaire, au meilleur acteur et actrice.

Le FIFP est un moment, une expérience unique où le cinéma panafricain et les cultures africaines ainsi que celles de sa diaspora à travers le monde sont à la disposition de tous. C’est une énergie exceptionnelle.
Depuis 2018, le Festival International du Film Panafricain de Cannes associe à ses activités de projection un marché : le Salon entreprendre, culture et bien-être.
L’objectif est de valoriser l’économie du cinéma Panafricain.

D’ici quelques années, le marché des arts panafricains va générer des sommes considérables. « Nous sommes déjà demain ». Le potentiel est énorme pour le mettre en lumière.

Cet idéal est un « rêve actif » qui a fait de l’Africain et de sa diaspora ce qu’elle est aujourd’hui. Cela a été le véhicule de Mandela, il est celui d’Obama et bien d’autres…

Le Panafricanisme est un concentré de l’universalisme. Il a toutes les lumières, celle de l’Egypte antique et celle de l’avenir du monde. En somme, la beauté en permanence.

EBNE Fest10«J’ai crée le FIFP pour montrer l’unité, la communauté universelle dans la diversité. Pour moi la méconnaissance de l’autre est source de conflit, et le cinéma est un bel outil pour enseigner la beauté et la tolérance». Mon idée était de montrer qu’à partir d’un concept qui semble à priori réservé à une communauté spécifique, on y découvre le monde entier»

Le FIFP est un moment, une expérience unique où le cinéma panafricain et les cultures africaines ainsi que celles de sa diaspora à travers le monde sont à la disposition de tous. C’est une énergie exceptionnelle.

Un lieu où les métiers du cinéma se déclinent. « Le cinéma à l’avantage d’être un art qui regroupe presque toutes les autres activités artistiques. On trouve dans le cinéma, la performance d’acteurs, la musique, la photo, la beauté, l’esthétique, la mode, le livre…»

Notre objectif est de valoriser l’économie du cinéma Panafricain. D’ici quelques années, le marché des arts panafricains va générer des sommes considérables. « Nous sommes déjà demain ». Le potentiel est énorme pour le mettre en lumière.

Cet idéal est un « rêve actif » qui a fait de l’Africain et de sa diaspora ce qu’elle est aujourd’hui. Cela a été le véhicule de Mandela, il est celui d’Obama et bien d’autres…

Le Panafricanisme est un concentré de l’universalisme. Il a toutes les lumières, celle de l’Egypte antique et celle de l’avenir du monde. En somme, la beauté en permanence.

Eitel Basile NGANGUE EBELLE

Médaille de Vermeille de la Académie, Arts, Sciences et Lettres

 

 

«I created the FIFP or Pan African film festival, in order to show the unity and the universal sense of community present within diversity . In my opinion a lack of knowledge and awareness of others is the source of conflict and cinema is a great instrument for teaching about beauty and tolerance. My idea was to show, from something reserved initially for a specific community, that a whole world can be discovered»

The FIFP is a moment and a unique experience where Pan African cinema and  African culture, along with its diaspora throughout the world, are made available to everyone. It has an amazing energy. In order to describe the FIFP we will let those who have experienced the festival speak for themselves.

A place where all parts of the cinema industry are available on show. Cinema benefits from being an art form which brings together all types of artistic activity. Cinema showcases : the performances of actors , music, photography, beauty , fashion, literature…

Our objective is to enhance the economy of Pan African cinema. Within a few years the market place for Pan African art will generate considerable wealth. We are already seeing a significant expansion in Pan Africain cinema, and the potential is tremendous.

This idea is an « active dream » which shows Africa and its diaspora as it is today. This was Mandela’s method, as it is that of Obama also and many others. Pan Africanism is a concentration of universality. It has preserved all that was left by the ancient Egyptians, and that which now influences the future. All in all, everlasting beauty.

Eitel Basile NGANGUE EBELLE

Président / Founder

Médaille de Vermeille de la Académie, Arts, Sciences et Lettres