Claudia Haidara-Yoka est une personne que l’on peut aisément appeler une “équilibriste professionnelle”, une “multitâche” : à la fois une artiste, une administratrice de société qui innove et une conseillère au plus haut sommet de l’Etat. Née à Brazzaville en 1974, Claudia est fière de sa scolarité typiquement anglo-saxonne. De l’école de la Fraternité de Brazzaville à Bruxelles, Paris, Londres pour finir son cursus à la prestigieuse Université de Harvard en 2008, pour une Summer School et y apprendre le journalisme de base. En 2011, elle participe, toujours dans cette prestigieuse Université, à la formation des nouveaux leaders de l’éducation. En 2013, l’Ecole supérieure de l’Education de Harvard la sélectionne pour la classe des femmes leaders en Education.

À son retour au Congo, très vite, elle s’interroge sur le vide ou la quasi inexistence du cinéma dans son pays. En 2001, avec l’aide du Général Dabira, elle réalise, sur le tas, son premier film : Brazza Blues. Ravie d’avoir pu faire ce film, elle comprend aussi que, sans une formation adéquate, elle ne percera pas dans ce domaine. Elle suit donc, à distance, une formation sur la fabrication et le marketing d’un film avec l’Université UCLA (Université de Californie à Los Angeles). En 2002, elle crée l’association CLAP CONGO pour le renouveau du cinéma congolais, et commence à produire des films à petits budgets avec de jeunes cinéastes congolais. Début 2003, Claudia tourne son deuxième film : Bozoba : Absurdités, qui sera sélectionné au Festival Ecrans Noirs de Yaoundé et lui permettra de décrocher l’organisation, en juillet de la même année, de la Première édition des Ecrans Noirs de Brazzaville auprès de Bassek ba Kobhio, Fondateur et Président des Ecrans Noirs. Le mois suivant, elle devient Conseiller technique du Président de la République en charge de la culture. Elle tentera, entre autres, d’initier un projet de coopération culturelle et cinématographique avec le Burkina Faso. Claudia continue alors de produire et accompagner les projets des jeunes cinéastes et met sa carrière artistique en veilleuse. Puis, fin 2006, elle remet le couvert avec un court métrage de fiction politique intitulé Manigances, qui sera sélectionné au Fespaco 2007. Elle enchaîne en 2008 avec son premier documentaire, Mères-Chefs, un portrait croisé de trois femmes handicapées pratiquant un commerce informel entre Brazzaville et Kinshasa. En 2009, ce film sera sélectionné pour l’exposition sur le Fleuve Congo et restera, un an, au Musée Royal de Tervuren, près de Bruxelles.

Février 2011, Claudia ouvre la première école américaine de la capitale : THE AMERICAN DAYCARE, avec un programme complet, de la crèche à la Terminale, en partenariat avec FOREST TRAIL ACADEMY à Palm Beach en Floride. Elle crée également des clubs de débats PROMAFRICA dans les arrondissements; et, avec le concours de quelques sponsors, elle fait venir à Brazzaville, en décembre 2011, les Grands débatteurs de l’Université de Wiley College des USA. Entreprenante, elle crée dès septembre 2013, le Festival TAZAMA, un festival de films de femmes africaines pour la lutte contre le cancer. La première édition s’est tenue du 06 au 12 janvier 2014 et a accueilli 22 invités (Réalisatrices, actrices, scénaristes, acteurs, producteurs, directeur de festivals…) venus de 12 pays d’Afrique pour présenter leurs films à l’Institut Français du Congo (IFC) durant une semaine.

EXPERIENCES

Publicom & Canaan Communication, Congo-Brazzaville
Junior Manager Mars 2001 – Juin 2002
Responsable des comptes commerciaux. Conception de Media Planning et lancement de campagnes publicitaires. Présidence de la République, Congo- Brazzaville
Attachée au Cabinet du Président Août 2002 – Juillet 2003
Assister le Ministre Directeur de Cabinet : Préparation des documents de travail pour les Réunions avec les Chefs de Département. Suivi des dossiers du Département de la Culture.
Présidence de la République, Congo-Brazzaville
Conseiller technique Août 2003 – septembre 2013
Elaboration de propositions de projets culturels. Suivi des demandes de financement des associations culturelles. Mise en oeuvre de partenariats de coopération culturelle entre le Congo et les autres pays du Continent. Représentante de la Présidence de la République (Lettre des Pleins Pouvoirs) à la 32ème Conférence Générale de l’UNESCO en Octobre 2003.
Buckley Hall Events, Pleasantville NY
Special Events Intern 2 Février 2009 – 16 Février 2009
Assister les CEOs dans les rencontres avec les organisations caritatives. Suivi des invitations et gestion des équipes techni

 

ACTIVITÉS EXTRA-PROFESSIONNELLES

Fondatrice des clubs de Débats PROMAFRICA Fondatrice de Clapcongo : www.clapcongo.org Fondatrice du Festival TAZAMA : www.festival-tazama.org Réalisatrice et Productrice Présidente du jury Women Activity Awards 2014 Brazzaville
Présidente du jury des films camerounais Festival Ecrans Noirs 2015
Présidente du Jury
10ème édition des Escales documentaires 2015 Libreville
Public Speaker
Membre de la Coopérative HARVARD-M.I.T COOP
2013-2014
Ambassadrice de la Fondation CLINTON

 

Profil extrait de l’article du Magazine Métropolis N°20 de Mars 2014